Author Archives: disneyrella

La première fois que j’ai mis les pieds à Créativa, j’ai craqué sur plein de trucs (ma carte bleue s’en souvient encore), entre autres sur un coupon « tête de chat recto-verso ».

(Photos récupérées sur Internet)

Coussin ou sac, le choix était vite fait:

Je voulais un sac pour partir en vacances, donc je me suis dépêchée de le finir. Peut-être un peu trop dépêchée… Du coup, il est tout basique: pas de poche ni d’attache-clés, des petits détails pourtant indispensables pour moi.

Et puis l’an dernier, je me suis retrouvée nez à museau avec le même coupon sur un stand Créativa (alors que j’avais déjà largement explosé le budget que je m’étais fixé)

Cette fois-ci, j’ai pris mon temps, et voilà le résultat:

Il est entièrement molletonné, ça lui donne une bonne tenue. La différence c’est que cette fois, j’ai aussi molletonné les anses (un petit détail qui peut avoir son importance quand on trimballe sa vie dans son sac)

Pas de petit nœud non plus, j’ai préféré une simple pression Kam

J’en mettrai peut-être un sur le côté si je n’ai pas la flemme

Ça permet de l’utiliser des deux côtés

J’ai un peu foiré la poche intérieure. C’est pas faute d’en faire dans tous mes sacs, mais je ne suis jamais satisfaite des finitions.

J’aime beaucoup le tissu de l’intérieur de la poche (trouvé lui aussi à Créativa)

Me voilà avec un nouveau sac pour l’été! Pas super adulte, mais j’ai un peu renoncé à grandir donc c’est parfait!


Depuis que j’ai une surjeteuse et que je peux enfin coudre du jersey sereinement, je fais de plus en plus de vêtements.
Pour commencer, j’ai apprivoisé le modèle Badiane (patron gratuit) de ChristelleCoud.

C’est l’idéal pour commencer: les pièces sont simples à couper et à assembler, et une fois qu’on se sent à l’aise, on peut facilement y ajouter des petites choses sympas, empiècements, rubans, appliqués…

L’autre atout de ce patron, c’est la coupe du vêtement. Je ne sais pas comment la magie opère, mais il va à tout le monde. La preuve? J’en ai fait un à ma mère, un autre à ma nièce, et elles en sont toutes les deux ravies. Un vêtement qui met tout le monde d’accord, c’est une rareté!

Bon, assez parlé, voici la bête:

Celui-ci a été cousu (avec amour) pour ma maman.

J’ai utilisé du tissu acheté chez ArmorLux (leur magasin d’usine à Quimper sera sans doute un jour responsable de ma ruine). Un coupon, deux panneaux de rayures et le tour est joué!

Se fournir chez ArmorLux a plusieurs avantages, comme la qualité du tissu qui ne bouge pas en machine et l’obligation de s’améliorer en raccords de rayures.

Je suis vraiment fan de l’encolure! Elle est originale et féminine comme j’aime 🙂

 

Pour une fois, je n’ai pas oublié la petite étiquette de circonstance..

Une marinière bretonne pour ma maman 100% cornouaillaise, je ne pouvais pas trouver mieux! 🙂

 

Il existe un blog (collaboratif il me semble) avec plein de réalisations de Badiane, et donc plein d’idées pour personnaliser Badiane. J’ai aussi testé le gilet Cannelle, testé et adopté!


C’est bientôt le carnaval, et c’est l’excuse parfaite pour coudre des déguisements.

La customisatrice de nièces a encore frappé, et ce n’est qu’un début !

Pour commencer, j’ai fait à Maïa une robe de Blanche-Neige, parce que c’est une jolie petite brune avec un teint de porcelaine et que j’ai pensé que ça devait lui aller comme un gant. Il me tarde de la voir dedans !!

IMG_1167

Pour le bustier et les manches, j’ai utilisé du coton qui était dans mon stock, idem pour le bas de robe. Pour la jupe, c’est une sorte de taffetas jaune. J’avais envie de changer de matière, et d’avoir un effet plus satiné. Il n’y a pas de jupon de tulle en dessous pour donner du volume, mais c’est le modèle qui veut ça.

IMG_3213Célestine maîtrise la « pose princesse » à la perfection!

En attendant que la robe rencontre sa princesse, c’est Célestine, une autre de mes nièces, qui s’est fait une joie de l’essayer (après avoir tourné autour un bon moment tout en se tortillant comme un asticot)

Je l’ai assurée que la prochaine robe serait pour elle, et j’ai donc enchaîné avec un modèle « Pompadour ».
Elle en a déjà deux mais trop petites, ce qui ne l’empêche pas de les porter quand même.

IMG_3208Re-pose princesse!

Pour qu’elle puisse les porter ET respirer en même temps, j’ai fait la taille du dessus.

IMG_1164

L’idée, c’était de faire une robe qui ressemble plus à un costume qu’à un déguisement.

Toile de Jouy pour le corsage, les manches et les dessus de jupe, coton ciré pour les manchettes et la jupe.

IMG_1161

IMG_1162Je n’aime pas faire des fronces, mais j’adore coudre des robes de princesse, ça doit être mon côté un peu maso qui s’exprime…

IMG_3295

IMG_3297Je crois que la « pose princesse » est devenue une seconde nature!

J’aime bien l’effet « Ménine » de cette robe et Célestine a eu l’air de l’adorer !

Les deux modèles sont issus de ce livre

princesses-pirates-et-cie

Une bible pour moi et un catalogue pour Célestine qui m’a commandé un peu toutes les robes qui s’y trouvent !

Bon ben c’est pas tout, mais ‘faut qu’j’y aille, hein, j’ai aussi des neveux à customiser !


Après une longue absence et une année bien mouvementée, je suis de retour avec seulement deux bonnes résolutions pour 2017: coudre plus et blogger mieux!

Avant de commencer les réjouissances, j’en profite pour vous souhaiter une très belle année, pleine de joie et de créativité!

Pour ce qui est de coudre plus, c’est bien parti puisque j’ai attaqué le mois de janvier avec un sac. En 2016, j’ai fait pas mal de vêtements, mais parfois j’aime bien revenir à mes premières amours 🙂

C’est un modèle de Mavada, issu de la deuxième version de son livre « cartables et sacs à dos ». J’adore ses modèles, aussi bien pour adultes que pour enfants, et celui-ci s’appelle « Nina ». Il me fallait un nouveau sac rapidement pour un petit week-end parisien, il a été cousu en une journée.

On commence avec le rabat. J’ai cherché des combinaisons de tissus pendant des jours avant de trouver la bonne!

img_2991Au départ, j’avais prévu une tête de Mickey, mais il faut croire que je grandis…

img_1109Je l’adore! Au lieu de coudre un appliqué, j’ai coupé une « fenêtre », sous laquelle j’ai passé un coton rouge à pois blancs (au cas où ça vous aurait échappé, c’est un peu mon motif préféré). Le crâne « Dia de la Muerte », c’est un transfert velours que j’ai trouvé au dernier Créativa.

Pour la cocarde, j’ai utilisé un tissu Petit Pan que j’adore

img_2984J’appréhendais un peu mais les le pas à pas est vraiment très bien expliqué et du coup ça m’a semblé simple.

Pour la coudre sans qu’elle ne bouge, j’ai bidouillé avec du masking tape:

img_2986

Pour le corps du sac, j’ai fait comme d’habitude:

img_1119Une poche zippée dans la doublure

img_1122Une poche plaquée

Et aussi un mousqueton pour les clés

J’ai choisi une suédine noire pour faire ressortir des détails colorés

img_1116comme les nouettes de fermeture

img_1115ou les pattes d’accroche sur le côté

J’aurais pu raffiner en y ajoutant davantage de poches, mais j’étais un peu pressée par le temps.

Une fois fini, il ressemble à ça:

img_1099

J’adore mon nouveau sac! 🙂


Une année scolaire est passée, les vacances d’été sont presque finies, et une fois n’est pas coutume, je n’ai rien vu passer.

Me revoilà donc pour le fameux sac de le rentrée, et cette année encore, ce sera un Mavada. J’ai jeté mon dévolu sur le modèle Solveig, un sac seau rectangulaire, avec des oeillets, et une jolie poche sur le devant.

J’ai déjà eu l’occasion de le faire deux fois, pour l’anniversaire de ma mère et pour ma soeur aînée à Nowel. A chaque fois, je l’ai fait en noir et blanc, avec motifs bretons; mais pas identiques, puisque je ne couds jamais deux fois la même chose. Je ne sais pas pourquoi, je ne vois pas ce modèle autrement qu’en breton…

IMG_9669Sac cousu pour ma grande soeur

Le prochain Solveig sera donc noir et blanc (pour changer) et à motifs bretons (parce que c’est très important pour moi de promener ma Bretagne un peu partout)

Ca fait un moment que je l’ai en projet, mais après être allée voir la collection « Gwen ha Du » de Pascal Jaouen, impossible de faire autre chose.

Je vous propose de suivre les étapes de sa naissance, en commençant aujourd’hui par le perlage qui sera appliqué sur la poche de devant.
Une fois encore, c’est un motif Pascal Jaouen. J’adore le perlage, et je suis totalement fan de ce dessin.

On commence avec la préparation du support:

IMG_1570motif décalqué et reproduit au stylo Frixion, qui a l’avantage non négligeable de s’effacer à la chaleur.

J’ai choisi un lin blanc tout simple qui passait par là…

IMG_1571Et c’est parti pour le perlage! Pose en 3 par 3 pour les lignes simples, passé plat pour le remplissage

IMG_1571Ca avance vite, même à l’aiguille, et même en s’appliquant

IMG_1572En 1h1/2, la fleur est finie!

IMG_1573Fin du perlage avec le contour de la feuille, en queue de rat (un point de tige perlé)

IMG_1576Point de tige au fil de velours un peu épais, pose de paillettes pour la finition, et c’est fini! 3h chrono!

IMG_1587L’envers est assez propre, j’ai replié les bords pour pouvoir l’appliquer, mais il va falloir que je les égalise.

IMG_1579Détail des points de plus près.

IMG_1585Ce que j’adore dans le perlage: le résultat. On a l’impression que les perles sont juste posées sur le tissu.

Voilà pour la première étape!

Info qui n’a rien à voir: je recherche déséspérément des livres/tutos/pas à pas/modèles pour débuter au crochet de Lunéville. J’ai investi dans un crochet de 80, et j’apprends seule, donc je lance un appel!

 


C’est le petit défi que je me suis lancé cette année.
J’espère bien avoir le temps d’en faire d’autres entre chaque période de vacances quand même, hein!

J’avais dans mon stock une jolie suédine couleur sable, achetée l’an dernier chez Eurodif, mais aucun tissu pour aller avec. Hop, un petit tour dans mon magasin préféré et je suis repartie avec 3 déclinaisons parfaitement harmonieuses! Pour décider lequel utiliser, j’avais l’embarras et le choix, donc j’ai décidé de ne pas décider et d’utiliser les trois.

IMG_9392D’après le modèle « Aubérie » de Mavada

IMG_9395J’aime toujours autant les pattes de fermeture (réalisées avec deux épaisseurs de suédine épaisse)

IMG_9398J’ai ajouté un passepoil anthracite pour donner un peu de relief et accentuer le contraste

IMG_9400Ce tissu, je l’adore!

 

A l’intérieur:

IMG_9401Une poche zippée sur une doublure assortie

IMG_9407Avec un troisième imprimé dans les mêmes tons

IMG_9412Et de l’autre côté, une poche plaquée qui fait toute la longueur du sac

IMG_9386Au dos, une poche plaquée avec un rappel de la doublure

IMG_9423L’indispensable accroche-clés (fermé par une pression)

IMG_9425Et pour la bandoulière, un système de mousqueton

 

J’aime beaucoup les couleurs de ce sac, j’avais peur que la suédine soit trop fade et me reste sur les bras. Finalement, j’ai réussi à me faire un sac « de grande », pas de chaton, de couleur criarde ni de Mickey, je le trouve plutôt sobre et sympa! 🙂


Parce qu’il le mérite amplement!

Vadim, alias Petit Poulet est un adorable petit garçon. Si je devais faire la liste de ses qualités, il aurait en tête de liste la gentillesse, l’intelligence, l’humour, la curiosité. Même en laissant de côté ma fierté de SerialTata, je suis persuadée que c’est le petit garçon que tout le monde rêverait d’avoir!

Alors parce que c’est son premier anniversaire à deux chiffres aujourd’hui, et qu’il est fan de combis VW, je lui ai fait un sac à malices qui peut servir à tout:

IMG_9339Je me suis inspirée d’un modèle de Mavada, un peu masculinisé

IMG_9333J’adore le système de fermeture, simple à réaliser et original

IMG_9348Extérieur: suédine épaisse

doublure: coton acheté il y a super longtemps

IMG_9343Pour l’appliqué, j’ai utilisé un coloriage à imprimer trouvé sur le net, et des chutes de simili. C’est l’étape sur laquelle j’ai passé le plus de temps, bien sûr, mais je suis bien contente du résultat! je m’attendais à galérer davantage pour un rendu moins régulier (oui, des fois je me lance des fleurs…)

Je pense que ça va lui plaire, il me tarde de voir sa bouille en ouvrant ses cadeaux!


Depuis l’arrivée d’Odette-la-surjeteuse dans mon atelier et dans ma vie, de nouveaux horizons s’ouvrent à moi: je vais enfin pouvoir me faire des fringues à mon goût, avec des finitions « pro ».

Bon, ça, c’est l’enthousiasme du début.

En vrai, Odette et moi, on a fait connaissance sur des chutes de jersey pendant une semaine. Je pensais que j’allais galérer un peu plus avec l’enfilage et les réglages tensions, mais finalement, ça n’est pas si compliqué, une surjeteuse!
Ensuite, j’ai massacré quelques mètres de viscose (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?) sur des blouses et tuniques façon sac  patates, parce que j’ai une certaine tendance à me voir 2 ou 3 tailles au dessus de la réalité.

Et puis j’ai trouvé ZE patron: le tee-shirt Badiane (c’est gratuit, y’a juste à l’imprimer)

J’avais profité de mon passage à Quimper cet été pour refaire mon stock de tissu Armorlux, alors même si les rayures horizontales, ça ne flatte pas grand monde, j’ai voulu tester le patron avec ce joli jersey trèèèès agréable à coudre.

Ça donne une sorte de marinière:

IMG_9227

Pour une fois, j’ai cousu un peu petit, donc j’ai bidouillé vite fait avec un triangle de jersey noir pas beau du tout, pour élargir un peu la chose.

IMG_9232Du coup, ça casse un peu les rayures, c’est pas plus mal.

IMG_9228L’encolure me plaît bien, ni V ni carrée. Je trouve que c’est assez féminin, et pas trop échancré (on évite l’effet « journée portes ouvertes »)

Là où j’ai un peu foiré mon truc, c’est sur l’ourlet.

IMG_9233
Il faut vraiment que je me prenne par la main et que je m’entraîne aux ourlets sur jersey. En attendant, j’ai fait la grosse feignasse et j’ai terminé par un ourlet roulotté, pas très joli (avec des fils à rentrer, là, ça pendouille et c’est pas beau)

Bilan: C’est un chouette patron, que je n’ai pas fini d’utiliser, parce que la coupe est sympa et que c’est un bon basique. Mais le prochain sera sans doute un poil plus large et surtout, rallongé de 10 bons cm!


…Ben oui, au cas où je ne gagne pas miraculeusement au Loto d’ici lundi matin…

 

Pour une fois je suis en avance!

D’habitude, le sac de rentrée, c’est le truc que je finis en speed, la veille au soir, en râlant contre ma MAC, l’éducation nationale, l’inspection académique, l’absurdité de la vie…

Cette année, j’ai réussi à finir mon sac de rentrée 4 jours avant la date fatidique, et ça, c’est un exploit!

Je vous présente donc mon sac Swing, de chez Sacotin (leurs partons sont top et bien expliqués, un bonheur à coudre!)

IMG_9022Tissu Ikéa, une fois dans un sens…

IMG_9029…une fois dans l’autre sens.

C’est presque un sac breton, puisque j’ai tenté l’appliqué hermine en suédine, mais il ne ressort pas assez à mon goût.

J’aime bien sa forme une fois porté (parce qu’à plat, mon amoureux trouve qu’il ressemble à une énorme culotte…), son format (assez grand pour transporter mon bordel mes affaires de sac ET de boulot), et puis le zip, c’est trop fastoche!

A l’intérieur, j’ai inversé le sens des rayures:

IMG_9031et j’ai ajouté une toute petite touche de couleur, sur la poche intérieure et l’accroche-clés:

IMG_9040

Et comme j’avais besoin cet été d’une trousse colorée et suffisamment grande pour y transporter tout ce qui me sert dans mes recherches, je me suis fait une trousse Valentin, de Mavada.

IMG_9055J’adore ce tissu (coupon trouvé à Créativa)

IMG_9057Des chats et des pois, tout ce que j’aime!

Et voilà, il ne me reste plus qu’à préparer mon cartable pour lundi…

Pfff! C’est quand, déjà, les prochaines vacances?


Des mois que je n’ai rien posté, et je ne peux même pas dire que c’est parce que j’étais débordée…

J’ai cousu pas mal de trucs et je me suis mise plus ou moins sérieusement à me faire des fringues, mais qui manquent cruellement de finitions, donc j’aurais trop honte de mettre des photos ici!

Cet été, retour vers une discipline que j’avais un peu laissée de côté cette année: la broderie bretonne.

D’abord, je suis allée à la boutique Pascal Jaouen de Quimper, et j’en ai profité pour demander des conseils sur le kit que j’ai commencé il y a 1 an et demi et que je n’osais pas finir. Quand on se lance sans les cours, c’est difficile de ne pas savoir si ce qu’on fait est correct ou pas, j’avais vraiment besoin d’un avis sur mon travail et je m’attendais un peu au pire.. Mais finalement, je suis repartie pleine de motivation!

Du coup, à peine rentrée, je m’y suis remise, avec un modèle du tout dernier livret de modèles, que j’ai un peu adapté.

Pour que le travail ait un bon rendu, je me suis appliquée pour tracer le motif et bâtir le tissu au molleton (qui donne de l’épaisseur)

11889507_957811350947258_6182245634213658699_n

J’avais un bon stock de fils de soie, l’idéal pour ce genre d’ouvrage

Et voilà le résultat (après une semaine de travail)

IMG_8975C’est la poche de mon futur sac (un Solveig de Mavada)

Ce qui m’a plu, c’est de mélanger le Bigouden et le Glazik, mes racines bretonnes, et de pouvoir les emmener avec moi partout où j’irai!

 

IMG_8974La plume de paon est un motif qu’on trouve sur les costumes du pays Bigouden, jaune or (avec un peu de vert pour relever le tout)

On y trouve le point de chaînette, du passé plat, du noeud bigouden et j’ai fait des progrès en point de reprise

IMG_8973Quand j’aurai un peu plus de pratique, je tenterai des reprises un peu plus élaborées

 

IMG_8959Côté Glazik, j’ai plein de choses à améliorer je pense!

Ici, il y a du point de chaînette (la base!), point de reprise, point de feston, chaînette échelle et j’ai tenté le galon de Plougastel (en vert) que je n’avais encore jamais fait. Selon moi, ça manque un peu de volume, mais ce n’est qu’un début!

IMG_8961

Il ne me reste plus qu’à enlever les traces de marquage, faire le sac qui va avec la poche (et éventuellement un perlage sur l’autre côté du sac)